flâneries à Sarcelles

Avec le mois d’août, j’ai décidé de ralentir un peu mon programme de rendez-vous pour prendre le temps de flâner. Un peu de tourisme à Sarcelles, peu de monde y a pensé, je crois, et pourtant: la ville est bien lotie en parcs et espaces verts, les quartiers sont très différents entre le “village” de Sarcelles, le quartier juif, les grandes barres, le centre ville…

Et le marché draine tant de monde que le RER est plus bondé qu’à l’habitude les vendredis et dimanches…

Quelques photos au fil de mes pérégrinations:

Pour bien sentir la différence entre les logements HLM et ceux des co-propriétés, rien de mieux que de comparer deux barres (je vis dans une barre identique). Sur la photo de gauche, en premier plan et en second plan à droite, deux bâtiments entretenus par un bailleur HLM. Sur la photo de droite, le même bâtiment en co-propriété. Ce dernier illustre parfaitement les difficultés des propriétaires aux revenus modestes à entretenir leur logement. Il s’agit bien souvent de gens à qui l’on a fait rêver de pouvoir être propriétaires sans bien leur signaler les coûts d’entretien d’un bâtiment de ce type.

Dans mon quartier, des bosquets récemment brûlés par des jeunes: (vu depuis ma fenêtre). Il paraît cependant que le quartier s’est calmé comparé à il y a 10 ans. D’ailleurs, les soeurs chez qui j’habite ne se sont jamais fait cambrioler, contrairement à toutes les communautés où j’ai pu résider auparavant.

Tout près du quartier Watteau où je suis hébergée, de nombreux jardins sont entretenus, et il est difficile de savoir s’ils ne sont pas aussi des lieux de résidence. En tout cas, celui-là ne donne pas vraiment envie de s’y installer:

Un peu plus loin, les tags prennent des allures écolo:

Et plus loin encore, dans le quartier où habitent de nombreux juifs, une découverte inattendue flotte dans les airs. Je n’ai pas d’explications, alors n’hésitez pas à m’écrire si vous voyez à quoi sert ce lancé de chaussures. En tout cas, les figuiers poussent bien dans ce quartier et il paraît qu’il est légal de se servir de tout ce qui dépasse sur le trottoir…. je me suis régalée :-)



Dans le genre tags plus traditionnels et bien réussis, celui du tunnel du “Parc sous la ville” est assez sympa:



Enfin, je reviens sur le marché de Sarcelles, véritable caverne d’Ali Baba, où s’accumulent sur des centaines de mètres des étalages de chaussures, de bijoux, de maquillage….

La mode est aux robes très décolletées et aux pantalons moulants colorés:

Les nouveaux gilets jaunes fluo rendus obligatoires dans les voitures se sont bien sûr frayé un marché ici à un prix imbattable. Pour les plus coquettes, des robes de princesses défiant toute concurrence volètent dans les airs, sous le regard pétillant des petites filles…..


Une fois encore, le voyage est à ma porte au marché mais aussi sur mon palier, où les odeurs de nourriture sénégalaise et indienne se mélangent et embaument mon appartement, où les boubous saluent les saris et les kippas dans l’ascenseur, et où se sont nouées au fil des années, comme me l’ont confirmé plusieurs habitants de mon immeuble, de vraies amitiés entre populations d’origine juive, antillaise, sénégalaise, tunisienne et française…

Une belle rencontre avec une famille tamoule au prochain numéro :-)



06/08/2008

3 Réponses pour “flâneries à Sarcelles”

  1. Redigé par Famille de Raf:

    Félicitations pour ton parcours qui nous a toujours permis de découvrir
    une partie de la France souvent oubliée.
    Nous sommes certains que les personnes qui solliciteront ton aide dans
    le cadre de ton emploi d’assistante sociale trouveront toujours une
    écoute attentive et motivée.
    Amicalement et au plaisir de lire tes articles suivant.

  2. Redigé par Cla:

    Je me demande,
    en te lisant, pourquoi encore faire des voyages exotiques quand le monde est désormais « chez nous ». Avec tes récits tu nous apprends à entreprendre un autre voyage bien plus compliqué, celui de l’accueil de l’autre, du divers qui vit souvent sur notre palier.
    Merci pour ton journal de voyage toujours passionnant !

  3. Redigé par MBD:

    Même phénomène de “lancer de chaussures” chez nous à Saint Etienne-Montreynaud !
    Volonté de marquer un territoire ?

Laisser un commentaire